Manifeste des usagers pour le renouveau de la mobilité ferroviaire

La FNAUT présente aujourd’hui son Manifeste des usagers pour le renouveau de la mobilité ferroviaire à l’occasion du colloque « Rail 2020 ». Ce colloque, organisé le 28 septembre à Paris par la FNAUT et Mobilettre, débat de l’avenir du transport ferroviaire.

La FNAUT considère le mode ferroviaire en prenant en compte le contexte, qu’il soit concurrentiel, sociétal, économique ou environnemental et en recherchant son créneau de pertinence dans le système de mobilité.

Face à l’émergence de nouvelles pratiques de mobilité qui influencent le modèle économique du train, elle ne se replie pas sur une défense des intérêts du mode ferroviaire et de l’opérateur historique.

Elle s’est, dans ce contexte, déclarée favorable à la fois à une concurrence équitable et régulée entre les opérateurs et à une complémentarité voulue et assumée entre le rail et les autres modes de transports.

Ses prises de position privilégient, du point de vue du voyageur, le rapport qualité-prix, mais elles se réfèrent aussi au moyen terme avec les enjeux du financement d’infrastructures durables et des conditions d’exploitation en pleine révolution numérique.

Elles tiennent compte des contraintes de l’action publique et des capacités de financement et d’investissement des collectivités publiques. La FNAUT formule des propositions de financement assises sur le double principe :

– de l’utilisateur-payeur ;
– du pollueur-payeur.

Dans ce manifeste, la FNAUT entend confronter ses points de vue à ceux des autres acteurs, direction et organisations syndicales de la SNCF, collectivités locales et, au premier rang d’entre eux, l’Etat qui, par ses lois récentes, s’est voulu tout à la fois actionnaire de l’opérateur historique, autorité organisatrice et stratège.
Télécharger le manifeste

Advertisements